Synthèse de Jasper

 

  Nous avons formé notre groupe de Travaux Pratiques Encadrés à trois. Le choix de formation du groupe s’est effectué essentiellement sur des critères relationnels. En effet, je connais ces deux camarades depuis mon arrivée à l’EABJM, et savais que l’on pourrait se voir régulièrement et sans difficulté. De plus, je sais mes deux camarades très sérieux au travail, et nous partageons les mêmes centres d’intérêts.

Après que nous ayons proposé plusieurs sujets tenant compte des thèmes et matières imposés, en l’occurrence Français et Histoire, nous avons finalement opté pour le sujet de l’évolution de la conception de la mort depuis le Moyen-âge ; sujet conforme au thème de « Pouvoirs et société » et qui touchait à la fois la Littérature, à l’Histoire et à certains sujets contemporains tels que les conflits de religions. Avec l’aide des professeurs qui nous encadraient, nous avons pu affiner ce sujet pour obtenir enfin la question de l’évolution de la conception de la mort d’après les ballades de François Villon. Ce dernier reste le plus grand poète du Moyen-âge, et la notion de mort tient une place fondamentale dans ses œuvres. Ainsi, ce sujet nous permettait d’aborder avec précision l’époque du Moyen-âge, qui a connu des bouleversements fondamentaux pendant les presque mille ans de sa durée, notamment au niveau de la société et de ses idéologies. La problématique que nous avons conçue est la suivante : « La conception de la mort chez Villon est-elle déterminée par le Moyen-âge ? »

 

   Tout d’abord, nous avons décidé de faire des recherches sur Villon et son époque, le Moyen-âge. Ensuite, nous nous sommes distribués les rôles d’études de texte, à partir de trois ballades du poète : Ballade pour prier Notre-Dame, Ballade des Pendus et Ballade de Bon Conseil. Ainsi j’ai fait l’analyse de la Ballade des Pendus. Au fur et à mesure de mes recherches, j’ai eu envie de rendre un dossier plus créatif qu’un simple groupement de textes, et ai décidé de mettre au point un site internet sur lequel nous pourrions afficher toutes nos recherches et analyses. Après l’échec d’un premier blog : mort-villon.blogspot.com, dû au manque d’organisation et de clarté dans son affichage,  j’ai mis au point le blog tpevillon.e-monsite.com qui semblait offrir une interface plus structurée pour publier nos études. Nous nous sommes souvent réunis avec mes camarades, que ce soit au Musée du Moyen Age à Cluny-La Sorbonne ou à la Bibliothèque de Beaugrenelle dans le 15e arrondissement.

Mais nous manquions d’échanges avec quelqu’un de spécialisé en la matière, nous étions sans cesse dans nos livres ; pour donner un aperçu plus vaste de nos recherches, nous avons décidé d’organiser la rencontre avec un spécialiste de la période en question. Après quelques échecs, nous avons pu obtenir, par e-mail, un rendez-vous avec Mr. Christian Heck, professeur à l’université de Lille, et directeur du Centre de recherches en histoire de l’art pour l’Europe du Nord. Nous sommes tous les trois allés le voir à son domicile et après avoir pu filmer cet entretien, j’ai édité les vidéos pour réaliser une interview structurée. J’avais auparavant déjà recherché des peintures et gravures sur la mort au Moyen-âge, monsieur Heck nous en a fait connaître d’autres, et j’ai pu les incruster dans la bande de l’interview, ou dans l’album photo du site internet.

Tout d’abord, je comptais mettre la vidéo sur le site internet, mais sa trop grande taille a rendu cela impossible. Ainsi j’ai décidé de rendre l’entretien sous forme de DVD, en complément du dossier même. Après concertation avec le groupe, nous avons abouti à la conclusion qu’une vidéo « bande-annonce » de moins d’une minute devait figurer sur le site internet, pour ajouter ainsi un autre aspect, plus ludique, à notre blog.

 

Cette recherche sur Villon et sa conception de la mort m’a permis d’en savoir davantage sur la période du Moyen-âge, qui reste marquante même dans la société d’aujourd’hui. Ce travail de groupe m’a aussi donné un aperçu de ce que je pourrais être amené à faire lors d’un travail de groupe dans ma vie professionnelle. De plus, il me semble que ce travail a permis de développer mon sens de l’initiative et ma capacité d’autonomie. Enfin, l’entretien avec M. Christian Heck a été simplement inoubliable, car jamais nous ne pensions obtenir un rendez-vous avec une personne internationalement connue dans le domaine. Même si son domaine est l’Art, plus que les textes ou les poèmes de l’époque, il nous a délivré de nombreuses informations quant à l’évolution des conceptions « basiques » de la vie, et surtout de la mort, au Moyen-âge.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site